Dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), deux nouveaux individus ont agrandi la population des gorilles de montagnes dans le Parc National des Virunga (PNVi), site du patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est ce que rapporte une équipe de patrouille des écogardes, estimant que les naissances datent probablement du 1er Février 2020.

Les bébés gorilles ont été découverts le 2 février lors d’une patrouille dans le sous-secteur de Mikeno, dans deux familles des gorilles: Kabirizi qui dénombre maintenant 24 individus et Bagheni qui en a 37.

Le nouveau-né Furaini de la famille Bagheni dans les bras de sa mère.
Crédit photo: Parc National des Virunga

 » Le nombre de gorilles habitués du sous-secteur de Mikeno dans l’ensemble comptent actuellement 151 individus, sans prendre en compte les deux familles précitées et les 4 individus du sanctuaire Senkweke à Rumangabo, » peut-on lire dans le rapport de terrain signe par Emmanuel Bahati Lukoo, Chef de secteur adjoint Sud du parc national des Virunga.

Depuis le début de l’année 2020, trois individus se sont ajoutés à la population des gorilles des Virunga et tous sont nés dans le sous-secteur de Mikeno, dans les familles Munyaga et Nyakamwe. Ces individus sont pris en charge dans le sanctuaire de Senkweke, qui héberge en majorité les gorilles récupérés des mains des braconniers.

En 2019, la population des gorilles dans le parc national des Virunga avait augmenté de 5,7% et cette tendance est visiblement croissante. Toutefois, outre la déforestation pour approvisionner la population en charbon de bois, le parc est sous la menace constante du braconnage, ainsi que de l’exploitation des pétroles présent dans son sous-sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *