Cette publication dresse un état des lieux des connaissances sur les forêts et le climat, ainsi que des politiques mises
en œuvre d’une part pour favoriser les impacts des évolutions des écosystèmes forestiers sur les climats et d’autre part pour limiter les effets des changements climatiques en cours. Le rapport est divisé en 6 chapitres. Les trois premiers chapitres se focalisent principalement sur la description des forêts d’Afrique centrale et les caractéristiques climatiques de la sous région, ainsi que sur les relations entre les forêts et le climat. Quant aux trois derniers chapitres, ils se rapportent aux questions politiques et aux options envisagées pour faire face aux défis de la gestion durable des forêts dans un contexte de changements climatiques.

Ce rapport spécial sur les forêts et le climat en Afrique centrale a été rédigé par un panel d’experts sous la coordination du Secrétariat Exécutif de la Commission des forêts d’Afrique centrale(COMIFAC) et de l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC) avec l’appui du Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR).

Pour soutenir leur participation à la 21ème Conférence des Parties à Paris, les pays de la COMIFAC avaient planifié plusieurs activités au cours de l’année 2015. Parmi ces activités, il avait été décidé de publier un rapport spécial sur les forêts et les changements climatiques en Afrique centrale. Ce rapport vient donc en support pour les négociations de Paris en mettant l’accent tant sur le rôle de la forêt tropicale dans l’atténuation des changements du climat, que sur les impacts probables de ces changements sur l’adaptation des populations et des écosystèmes en Afrique centrale.

Ce rapport spécial a bénéficié d’un support financier majeur de l´Union européenne, du Centre de recherche forestière internationale (CIFOR) et de l’Agence Française de Développement (AFD). La coordination de la rédaction a été confiée au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et à l’OFAC avec l’appui du CIFOR et du CIRAD. Plus d’une trentaine d’auteurs ont participé à la rédaction des six chapitres qui constituent ce rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *