Congres Forestier Mondial 2015 : discussion sur la gouvernance forestière en Afrique Centrale

Les forêts tropicales d’Afrique centrale couvrent près de 140 millions d’hectares et regorgent, outre le bois d’œuvre, de grandes potentialités en matière de PFNL d’origine végétale et animale pour le bien-être des populations. En plus du traité constitutif relatif à la conservation et à la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale adopté par les […]

Les forêts tropicales d’Afrique centrale couvrent près de 140 millions d’hectares et regorgent, outre le bois d’œuvre, de grandes potentialités en matière de PFNL d’origine végétale et animale pour le bien-être des populations. En plus du traité constitutif relatif à la conservation et à la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale adopté par les Chefs d’États à Brazzaville en 2005, le plan de convergence rassemble les interventions prioritaires en matière de forêts dans la sous-région.

Au niveau national, chaque pays de la COMIFAC dispose d’un arsenal législatif et juridique pour la gestion durable des forêts qui permettent de mesurer les progrès réalisés sur : (a) l’augmentation des superficies des forêts de production sous aménagement et des superficies des forêts certifiées, (b) l’amélioration de la valorisation au profit du pays (taxes) et des populations environnantes (cahiers de charge), (c) l’augmentation des superficies des aires protégées (création de nouvelles aires protégées) estimées à plus de 50 millions d’ha, (d) la signature des accords de partenariats volontaires entre certains pays et l’Union Européenne dans le cadre du processus FLEGT pour renforcer la gouvernance forestière. Toutefois, ces progrès font face à de nombreux défis de gouvernance, dont certains ont un impact direct sur la pérennité des forêts et des populations qui y vivent, citons : i) Le développement de l’exploitation forestière illégale et le braconnage ; ii) la faible participation des populations locales et vulnérables dans la gestion durable des forêts ; iii) les menaces liées aux nouveaux usages des terres forestières à légiférer.

Ce Side event donnera donc l’opportunité de présenter certains de ces défis et solutions envisagées à travers les informations des praticiens, puis d’en débattre afin d’ouvrir la réflexion sur les possibilités de concilier les intérêts de toutes les parties.

L’objectif principal de la session est donc de présenter et débattre des efforts de la COMIFAC et des pays de l’Afrique centrale pour la gestion durable des forêts du bassin du Congo et le bien-être des populations autochtones. Spécifiquement, il s’agira de : i) présenter les initiatives de la COMIFAC et ses partenaires dans la promotion de la gouvernance forestière en Afrique centrale; ii) présenter les efforts par les pays d’Afrique centrale en matière de gouvernance forestière ; iii) débattre des questions clés connexes, notamment celles liées aux marchés, à la légalité, la participation et le partage des bénéfices et les nouveaux usages des terres, iv) proposer mesures pour améliorer et renforcer la gouvernance forestière pour le bien-être des populations

Click here to read the original article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Soumettre un article

Avez-vous des nouvelles à partager avec InfoCongo? Contribuer à cette carte en soumettant vos articles. Aider le monde d’entier a mieux comprendre l'impact de cette région importante en matière de l’environnement.

Trouver l'emplacement sur la carte

Trouver l'emplacement sur la carte

×

Find the location

Find

Result:

Latitude:
Longitude:

Finish geocoding