L’Accord de Paris autonomise les femmes pour agir pour le climat

Analyse globale du Bureau du Genre de l’UICN Les gouvernements, les institutions et les organismes envisagent de plus en plus de façons pour que les femmes et les questions de genre puissent être mieux intégrées dans la planification de l’action climatique. L’Accord de Paris sur les changements climatiques et les objectifs de développement durable de […]

Analyse globale du Bureau du Genre de l’UICN

Les gouvernements, les institutions et les organismes envisagent de plus en plus de façons pour que les femmes et les questions de genre puissent être mieux intégrées dans la planification de l’action climatique. L’Accord de Paris sur les changements climatiques et les objectifs de développement durable de l’ONU qui ont été adoptés l’an dernier accélèrent cette tendance positive.

Par exemple, les femmes au travers du monde, en particulier à la campagne, souffrent plus gravement de la pauvreté énergétique que les hommes. La collecte de combustibles coûte un temps et un travail considérables aux femmes, qui sont souvent exposées à des risques de santé dus à l’exposition dangereuse à la combustion de la biomasse pour la cuisson et autres tâches ménagères. De bonnes politiques et initiatives peuvent améliorer cette situation.

Les recherches menées par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) montre que des 160 plans d’action climat nationaux (« Contributions prévues déterminées au niveau national », ou INDC, en anglais), 38% mentionnent explicitement les termes «femmes» ou «genre» dans le contexte des ambitions nationales. Trente et une INDC référencent une dimension de genre à la fois pour les composantes d’atténuation (efforts de réduction des émissions) et d’adaptation de leurs engagements, et 4 pays incluent spécifiquement le genre dans le domaine de l’atténuation.

Accord Paris Autonomisation Femme

Le Bureau mondial du genre (GGO, en anglais) de l’UICN déclare que 44% des stratégies de développement à faibles émissions (ou LEDS, en anglais) mises au point par les gouvernements exigent un engagement soit à intégrer le genre dans les politiques nationales, soit un lien entre l’inégalité des sexes et la vulnérabilité au changement climatique.

Cette tendance est encore plus évidente dans les huit documents détaillés des Mesures d’atténuation appropriées au niveau national (ou MAAN) disponibles. Les MAAN se réfèrent à toute action qui réduit les émissions dans les pays en développement et est préparée dans le cadre d’une initiative gouvernementale nationale. Elles peuvent consister en politiques visant à un changement transformationnel au sein d’un secteur économique, ou en mesures recoupant plusieurs secteurs pour une orientation nationale plus large. Sept de ces documents comprennent les mentions de «femmes» ou de «genre» dans les objectifs ou résultats proposés.

Les plans d’action climat nationaux varient d’un pays à l’autre

Les considérations de genre dans les plans d’action climat nationaux associent les priorités climatiques nationales avec la situation des femmes et sont donc variées. Par exemple, …

Click here to read the original article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Soumettre un article

Avez-vous des nouvelles à partager avec InfoCongo? Contribuer à cette carte en soumettant vos articles. Aider le monde d’entier a mieux comprendre l'impact de cette région importante en matière de l’environnement.

Trouver l'emplacement sur la carte

Trouver l'emplacement sur la carte

×

Find the location

Find

Result:

Latitude:
Longitude:

Finish geocoding