Vingt-sept journalistes ont été entretenus, le mardi 10 mai sur la criminalité faunique et le braquage des éléphants en Centrafrique. Cette formation est organisée par le département de l’Environnement, du Développement Durable,  des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche, sur l’initiative du Programme de Conservation de la Biodiversité en Afrique Centrale-Sauvegarde des Eléphants d’Afrique Centrale (PCBAC-SEAC) avec l’appui du Fonds Mondial pour la Nature (WWF).

Le programme de conservation de la biodiversité en Afrique centrale-sauvegarde des éléphants d’Afrique centrale (PCBAC-SEAC), la résolution de l’Assemblé Générale des nations unies sur le trafic des espèces sauvages, les prescriptions de la loi faunique en vigueur en République Centrafricaine et les techniques de reportage sur les braconnages des éléphants sont les principaux points abordés lors de cette formation d’une journée.

Click here to read the original article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *