Virunga: 2 gardes tués par des groupes rebelles

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language. Deux gardes du parc national des Virunga sont tombés lors des attaques menées, les 12 et 13 mars, par une nouvelle coalition […]

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Deux gardes du parc national des Virunga sont tombés lors des attaques menées, les 12 et 13 mars, par une nouvelle coalition des groupes armés, sévissant à l’est de la RD Congo et un troisième homme est porté disparu à ce jour, renseigne un communiqué de presse de la direction du parc, publié le 14 mars 2016. Au total, sept personnes ont perdu la vie lors de cette attaque simultanée sur 4 positions tenues par la force conjointe composée des Eco-gardes de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) et des militaires des FARDC (NDLR : armée nationale congolaise), à Chondo et Kawu, deux localités situées à cheval entre les territoires de Rutshuru et Lubero, aux abords du lac Edouard chevauchant le parc national des Virunga. 9c99322dd27435536744d5d7d6789537d20372e8Cette nouvelle coalition de miliciens est composée de présumés Maï-Maï, un groupe local d’autodéfense, et des rebelles hutu rwandais des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR). Selon le communiqué de presse, cette nouvelle coalition de rebelles ciblerait spécifiquement les gardes parc national de Virunga. D’autres sources, notamment de l’armée congolaise, indiquent que ces groupes armés cherchent à pratiquer la pêche illicite dans le Lac Edouard. Case Keenum – Houston Cougars Après la contre-offensive menée conjointement avec l’armée nationale congolaise, les gardes du parc ont pu regagner leurs postes de surveillance. Garrett Richards Jersey Pendant l’opération, un rebelle Maï Maï a été tué et un autre arrêté. Crazylight Boost 2016 Low Les corps des deux gardes décédés ont été récupérés et rendus à leurs familles. Les recherches pour retrouver le troisième ranger disparu se poursuivent. Le parc des Virunga, située dans une région en proie aux nombreux conflits armés où sévit une insécurité quasi-permanente à cause notamment des guerres pour le contrôle des richesses en ressources naturelles à l’intérieur même de cette aire protégée.

Dénonçant cette attaque extrême, Emmanuel de Merode, directeur du parc national des Virunga a déclaré : « Nos gardes continuent de payer le prix de l’instabilité dans l’est du Congo. Air Jordan 7 Ils se tiennent sans crainte sur la ligne de front pour la protection des civils et de leurs ressources en sachant qu’ils sont à la portée de violences extrêmes. NIKE ROSHE RUN La situation est déplorable et nous devons honorer leur sacrifice en tentant de réduire cette menace de la violence. Ces gardes ont été tués dans des situations qui peuvent constituer des crimes de guerre dans tout autre conflit. new balance 530 homme encap »

Pour rappel, le directeur du parc avait, lui-même, survécu à une attaque d’un groupe d’hommes armés et non identifiés, le 15 avril 2014, dans une forêt située à une trentaine de kilomètres au nord de Goma. Sans escorte lors de l’attaque, il avait été grièvement touché par balle à l’abdomen et au thorax. Cette même année, Human Rights Watch pointait directement Soco International comme responsable des attaques répétées dans le parc, à cause de son intérêt pour l’exploitation du pétrole dans le plus vieux parc de l’Afrique, qui attire les milices armées opérant dans la région. Avides de contrôler le parc, ces groupes rebelles attaqueraient les gardes du parc ainsi que la population environnante pour s’emparer des revenus de cette richesse et financer leurs entreprises. Jordan Shoes On Sale Accusation rejetée par Soco qui déclarait que ses activités en RDC étaient en règle avec la déontologie de la conduite des affaires. Depuis une dizaine d’année, 150 gardes ont perdu la vie dans l’exercice de leur fonction et plus de 10, rien que pour l’année 2015. Selon le communiqué de presse du parc, de nombreux progrès ont été effectués dans la protection du parc, toutefois, le parc ne pourra supporter ce genre de perte qui intervient dans le métier le plus dangereux de la conservation de la nature.

A l’instar du Parc national des Virunga, les autres aires protégées du pays sont confrontées à de sérieux problèmes d’insécurité et exposées aux attaques des anti-conversationnistes. Outre les conflits armés, elles doivent faire face à l’exploitation des richesses naturelles qu’elles enferment et lutter en même temps contre le braconnage des animaux qui y vivent. fjallraven kanken backpacks sale uk

C’est notamment le cas du parc de la Garamba où, durant l’année 2015, huit éco-gardes avaient été tués par des braconniers, venus pour massacrer les éléphants afin de nourrir le commerce florissant de l’ivoire à travers le monde. Air Jordan 13 (XIII) Situé au nord-est de la RDC, ce parc a d’ailleurs perdu, en 40 ans, 93% de sa population d’éléphants, 89% des girafes et 100% des rhinocéros blancs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

×

Submit a story

Do you have news to share from Congo? Contribute to this map by submitting your story. Help broaden the understanding of the global impact of this important region in the world.

Find location on map

Find location on map

×

Find the location

Find

Result:

Latitude:
Longitude:

Finish geocoding