RDC : Les conséquences du changement climatique se font sentir plus rudement

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language. Chaque année, la République Démocratique du Congo perd 0,37% de sa superficie forestière soit l’équivalent d’environ 6.000 m². Bien que ce pourcentage […]

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Chaque année, la République Démocratique du Congo perd 0,37% de sa superficie forestière soit l’équivalent d’environ 6.000 m². Bien que ce pourcentage soit faible et négligeable, il est cependant la cause principale des effets du changement climatique remarqués dans certaines zones du pays. Nike Air Max 1 Pas Cher La RDC est l’un des 10 pays les plus menacés au monde par les effets du changement climatique.

Depuis quelques décennies, le fleuve Congo qui arpente le pays ne cesse de perdre ses eaux.

Depuis quelques décennies, le fleuve Congo qui arpente le pays ne cesse de perdre ses eaux.

Il suffit de parcourir la bordure atlantique, le Nord et le Sud du pays pour réaliser les effets du changement climatique qui ne sont plus à démontrer sur les écosystèmes congolais. La Rivière Oubangui qui, autre fois, était navigable 361 jours par an, l’est aujourd’hui à 122 jours. Nike Air Max 90 Femme La saison de pluie qui durait 7 à 8 mois dans la province du Katanga, ne dure plus que 4 à 5 mois. Canotte Golden State Warriors Contrairement à ce que d’aucun croirait, la position à cheval sur l’équateur de la RD Congo est loin de l’épargner des conséquences liées au réchauffement du climat dont les preuves sont de plus en plus irréfutables.

Depuis quelques décennies, le fleuve Congo qui arpente le pays ne cesse de perdre ses eaux. Ce plus long fleuve d’Afrique connait des étiages sévères avec des conséquences incalculables sur le tissu socioéconomique du pays. Ce phénomène est amplifié entre autres par la réduction des précipitations sur le bassin versant et l’ensablement du fleuve de suite de la déforestation. Canotta Donne Si rien n’est fait, le Congo risque de connaitre, à l’avenir, les pires moments de son histoire à cause des effets du changement climatique.

les montagnes de Katanga: La saison de pluie qui durait 7 à 8 mois dans la province du Katanga, ne dure plus que 4 à 5 mois.

les montagnes de Katanga: La saison de pluie qui durait 7 à 8 mois dans la province du Katanga, ne dure plus que 4 à 5 mois.

Le bois énergie, premier moteur de la déforestation

Si le secteur industriel de la RDC représente 0,1% d’émissions de GES, la déforestation, l’agriculture itinérante sur brulis et le changement d’affectation de sol sont les principaux facteurs qui classent le pays sur la liste des émetteurs des gaz à effet de serre.

Malgré le potentiel énergétique du pays évalué à 100.000 mégawatts, seul 14 % de la population congolaise a accès à l’énergie électrique. Ce faible pourcentage serait la principale cause du recours massif de la population au bois énergie comme énergie de substitution.

Dans son rapport de fin de projet « Charbon durable », publié au mois d’octobre 2015, l’Organisation néerlandaise de Développement, SNV a révélé que les ménages dépendent fortement du combustible de bois pour leurs besoins quotidiens en énergie de cuisson à hauteur de 87 % à Kinshasa, soit une consommation annuelle de 60.000 tonnes de bois de chauffe.

Dotée d’un immense potentiel forestier soit le 2/3 des forêts du Bassin du Congo, la RDC est le premier pays le plus peuplé d’Afrique Centrale avec une population estimée à 75 millions d’habitants. L’extension des villes, et les besoins énergétiques ont exacerbé la pression sur les ressources forestières faisant disparaître des ceintures forestières considérées autre fois comme boucliers écologiques. nike air max homme pas cher La disparition des galeries forestières au tour des grandes villes n’est pas restée sans conséquence.

La ville de Kinshasa, par exemple, a au mois de février dernier, atteint le record de ses températures soit 40° Celsius. ADIDAS ULTRA BOOST

Des pics jamais atteint depuis son existence. New Balance 1300 damskie A cela s’ajoute des risques d’inondations qui guettent certaines grandes agglomérations du pays.

bf934d30b980ae7ecbd041651a430dde (1)La prise de conscience du gouvernement

Face aux différentes menaces qui guettent le pays, le gouvernement de la République Démocratique du Congo s’emploi avec la dernière énergie dans la lutte contre les effets du changement climatique à travers des programmes sectoriels notamment la REDD+ qui se présente comme une formidable opportunité de transition encore possible vers un développement du pays sobre en carbone basée sur une gestion harmonieuse de ses terres et de ses ressources naturelles.

Pour encourager ces efforts, le pays vient de signer une lettre d’intention pour un montant de 200 millions de dollars américains. Ces fonds s’inscrivent dans le cadre de l’initiative pour la forêt de l’Afrique Centrale (CAFI), en vue de remédier à la déforestation et à la dégradation de la forêt dans le pays et de promouvoir le développement durable.

Le pays bénéficie également d’un financement de 120 millions d’euros dans le cadre des programmes de 1ème FED (Fonds européens de développement). Ces fonds sont destinés à la protection des 5 parcs nationaux et réserve, à assurer le développement des populations autour de ces aires protégées grâce à l’agriculture et l’essor des énergies renouvelables. Canotta Caratteristiche « Au-delà de l’expertise technique que nous apportons au gouvernement congolais, nous souhaitons apporter une expertise différente pour monter des projets accessibles qui pourront gagner les appels d’offres internationaux », a précisé Jean – Michel Dumond, Chef de la délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo.

Le Ministre de l’environnement, Conservation de la nature et Développement durable, Robert Bokpolo, entend intensifier des actions de mobilisation de fonds, afin de lutter efficacement contre les effets du changement climatique, notamment à travers la campagne de reboisement lancée au mois de janvier dernier par le Chef de l’Etat.

L’engagement de la RDC pour la réduction des GES

Le charbon de bois destiné à approvisionner la ville de Kinshasa

Le charbon de bois destiné à approvisionner la ville de Kinshasa

Bien que la contribution nationale prévue déterminée au niveau national (CPDN) de la RDC reste muette sur le pourcentage global de ses émissions de gaz à effet de serre, elle laisse cependant entrevoir la volonté du pays de les réduire de 17% dans la période allant de 2021 à 2030.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

×

Submit a story

Do you have news to share from Congo? Contribute to this map by submitting your story. Help broaden the understanding of the global impact of this important region in the world.

Find location on map

Find location on map

×

Find the location

Find

Result:

Latitude:
Longitude:

Finish geocoding