Journée mondiale de l’environnement et nouveau record de CO2

Avec la célébration de la journée mondiale de l’environnement, le 5 juin 2017, tombe la nouvelle de la hausse du niveau de dioxyde de carbone dans l’atmosphère qui vient d’atteindre 409,65 parties par million (ppm) au mois de mai 2017, selon les données de l’Administration nationale océanique et atmosphérique provenant de l’Observatoire de Mauna Loa […]

Avec la célébration de la journée mondiale de l’environnement, le 5 juin 2017, tombe la nouvelle de la hausse du niveau de dioxyde de carbone dans l’atmosphère qui vient d’atteindre 409,65 parties par million (ppm) au mois de mai 2017, selon les données de l’Administration nationale océanique et atmosphérique provenant de l’Observatoire de Mauna Loa à Hawaii.

Cette tendance montante du CO2 devrait mettre la pression sur les Etats pour la mise en place des actions concrètes pour lutter contre la dégradation du climat mondiale, causée essentiellement par les activités humaines avec, notamment, un nombre toujours croissant d’usines industrielles construites dans les pays de l’hémisphère nord du globe.

Une autre moins nouvelle est le retrait des Etats-Unis d’Amérique de l’Accord de Paris pour le climat annoncé la semaine dernière par le président Donald Trump. TEAM COURT

A cette annonce, beaucoup de pays ont réaffirmé leur determination à la lutte contre le réchauffement climatique avec notamment l’alliance entre l’Union Européenne et la Chine, premier pollueur mondiale. Miami Hurricanes Malgré cela, l’objectif de revenir au 2 degré Celsius par rapport à l’ère industrielle se retrouve clairement menacé à ce stade des réalités climatiques.

Depuis le début de l’annee, c’est le mois d’avril qui a eu le taux de CO2 atteindre le plus élevé avec 410,28 ppm. UConn Huskies Jerseys Avec cette nouvelle tendance montante, le monde vit sa seconde plus grande montée de CO2 dans l’atmosphère. Dexter McCluster Titans Jerseys La première montée spectaculaire était due au passage d’El Nino en 2015 qui avait fait sauter le record.

La montée du dioxyde de carbone rend le climat instable quand on considère le dégel du glacier de l’Arctique, l’augmentation du niveau des océans et des inondations, même pendant les jours ensoleillés. Nike Air Max Dames Goedkoop Au fur et à mesure que les niveaux de dioxyde de carbone augmentent, ces impacts deviendront plus prononcés.

De toutes les activités humaines provoquant l’émission de gaz à effet de serre, la combustion de carburants fossiles est de loin la principale. new balance store buenos aires Environ 60 % des émissions de gaz à effet de serre sont constitués de CO2 dégagé lors de la combustion des carburants fossiles pour la production de l’électricité, les transports, les processus pétrochimiques et industriels, le chauffage, etc. En ayant recours à des sources d’énergies renouvelables et performantes sur le plan énergétique, d’importantes réductions d’émissions de gaz à effet de serre sont à portée de main.

L’une des solutions : la forêt

Pour beaucoup de gens, parmi eux des scientifiques, la déforestation est un problème très lointain et dès lors souvent négligé dans la hausse du dioxyde de carbone. Cependant, cette pratique est responsable, avec le changement de l’affectation des terres, de 15% des émissions de gaz à effet de serre. asics gel lyte 3 mujer blancas Restreindre ces opérations de déforestation est dès lors une priorité de la lutte contre les changements climatiques.

Selon la Banque Mondiale, l’amélioration de la gestion forestière et de l’utilisation des sols réduit la vulnérabilité et contribue à la fois à l’atténuation des émissions de GES et à l’adaptation au changement climatique. Scarpe Running Nike Uomo

Cette approche peut avoir de multiples effets bénéfiques pour des secteurs tels que l’agriculture et le développement rural.

Ces activités renforcent également la résilience des pays en développement aux catastrophes naturelles et au changement climatique, tout en améliorant la qualité de l’air et de l’eau, la richesse des sols, la biodiversité et la stabilité de la production alimentaire.

Source : Banque Mondiale

Source : Banque Mondiale

En outre, les travaux du Groupe de la Banque mondiale sur les liens entre forêt et climat sont axés sur l’accroissement du financement de la lutte contre le changement climatique. Parallèlement à la progression des engagements de financement en direction de cet objectif, les partenaires au développement attendent du Groupe de la Banque mondiale qu’il intensifie son action et contribue à transformer les paysages forestiers.

Dès lors, ces financements doivent être accessibles aux pays en voie de développement, qui, pour la plupart ne disposent pas de moyens suffisants pour lutter efficacement contre le changement climatique et en même temps résister a la tentation d’exploiter leurs ressources naturelles, comme cela est le cas dans les pays du Bassin du Congo.

A ce stade, il faut reconnaitre la mauvaise posture dans laquelle se trouve les processus de lutte contre le réchauffement climatique.

×

Soumettre un article

Avez-vous des nouvelles à partager avec InfoCongo? Contribuer à cette carte en soumettant vos articles. Aider le monde d’entier a mieux comprendre l'impact de cette région importante en matière de l’environnement.

Trouver l'emplacement sur la carte

Trouver l'emplacement sur la carte

×

Find the location

Find

Result:

Latitude:
Longitude:

Finish geocoding