Cameroun : Aboung-Doum, fief de la production du charbon légal

Ce village situé à quelques encablures de la ville d’Abong-Mbang est l’un grand bassin de production du charbon de sciage dans la région de l’Est. Tout juste derrière la grande unité de transformation de bois d’Aboung-Doum se dresse un site à ciel ouvert d’environ 2 hectares jonché d’énormes tas de bois dont certains sont recouverts […]

Ce village situé à quelques encablures de la ville d’Abong-Mbang est l’un grand bassin de production du charbon de sciage dans la région de l’Est.

Le site de carbonisation d’Aboung-Doum Photo/InfoCongo

Tout juste derrière la grande unité de transformation de bois d’Aboung-Doum se dresse un site à ciel ouvert d’environ 2 hectares jonché d’énormes tas de bois dont certains sont recouverts d’une couche de sciure. C’est le site de carbonisation d’Aboung-Doum, l’un des plus importants de la région avec une capacité de production d’environ 1000 sacs de charbon de sciage par semaine en temps sec. Ce site est exploité par un groupe de 75 charbonniers, qui s’activent quotidiennement à tirer le meilleur des déchets de bois mis à leur disposition par la scierie connexe.

Ngono Eric, le responsable de cette unité de production de charbon, nous y accueille avec un large sourire malgré la fatigue qui semble l’habiter en ce début de week-end. De taille moyenne et vêtu d’une tenue bleue et des bottes qui contrastent avec l’accoutrement débraillé des autres occupants, il déclare tout de go : « c’est en 2015 que nous avons débuté nos activités ici, juste après l’installation de la scierie un an avant. C’est la commune d’Abong-Mbang qui a mis cette espace à notre disposition, sous la supervision des services de l’environnement. Nous avons signé une convention de partenariat avec cette entreprise. Elle nous fournit des déchets de bois et de la sciure, et nous aide à mettre la propreté dans le site » nous confie t-il.

Deux gros engins appartenant visiblement à la société en question s’attèlent justement à dégager les nombreuses pistes qui jonchent cette unité de carbonisation. En contrepartie, cette société passe de temps en temps des commandes de charbon qu’elle achète à des prix préférentiels et qu’elle écoule sur le marché de grandes métropoles. La plupart des charbonniers d’Aboung-Doum ont été formés par la GIZ (la coopération technique allemande), mais d’autres se sont formés sur le tas en débutant par les petites activités rémunératrices qui existent sur ce chantier. Et il y’en a pour presque tous les âges

Bois classé dans un four avant la carbonisation. Photo/InfoCongo

Chacun trouve son compte dans le site de carbonisation

Les ‘’ramasseurs’’ de charbons sont payées à 200 F CFA le sac chargé. Les ‘’couturiers’’ qui sont chargés de coudre les sacs de charbon pleins gagnent 100 F CFA par sac de charbon. Il y a aussi des ‘’transporteurs’’ qui, à l’aide de leurs motos, sont chargés d’évacuer les sacs de charbons vers le lieu de commercialisation qui eux sont payés à 200 F CFA le sac. « Chacun tire son épingle de jeu ici. En fin de journée, il y a des gens qui se retrouvent avec des revenus allant de 2000 à 5000 F CFA. Même les élèves viennent « pointer » pendant les week-ends pour se faire un peu d’argent de poche » témoigne Mimbogue Ntoule Philomène, une quinquagénaire qui assure la discipline et la sécurité dans ce site.

L’activité de carbonisation est régulée pendant les réunions hebdomadaires du groupe qui se tiennent chaque dimanche. Ceux qui veulent produire du charbon durant la semaine s’inscrivent, et expriment leurs besoins en déchets en termes de ‘’pelles’’. « Il s’agit de la pelle de l’engin de l’entreprise qui nous approvisionne en déchets de bois. Pour un grand four, il faut environ 5 pelles de bois. Pour un four moyen, il faut 2 à 3 pelles de bois. Il faut d’abord classer ce bois, bien le recouvrir de sciure et allumer le feu pour la carbonisation » explique Ngono Eric.

Tout le processus de carbonisation peut prendre entre 5 à 10 jours, selon que l’on recrute de la main-d’œuvre pour se faire aider ou pas. Au final, des charbonniers s’en tirent avec environ 50 000 F CFA par four de carbonisation, ce qui n’est pas négligeable quand on sait que la fréquence de carbonisation tourne autour de 2 à 3 fours par mois et par charbonnier. En saison pluvieuse, le sac de charbon coûte 4000 F CFA et en saison sèche, il coûte 3500 F CFA sur place à Aboung-Doum.

Une activité rentable mais pénible

Les charbonniers d’Abang-Doum font face à de nombreuses difficultés, notamment le ravitaillement en eau. L’eau est très importante pour la carbonisation. Le site de carbonisation est certes situé au bord d’un marécage, mais ils sont obligés de puiser de l’eau et de la contenir dans des fûts. « Il nous faut une motopompe, de la tuyauterie et un bac pour collecter de l’eau. D’autre part, nous n’avons pas encore de hangar pour nous apprêter pendant les aléas climatiques. Nous sommes obligés de nous abriter dans des abris de fortune pendant plusieurs jours, car dès que vous lancer le processus de carbonisation, vous êtes obligés de demeurer sur place pour surveiller de jour comme de nuit » s’écrie Eric Ngono.

Le ramassage du charbon. Photo/InfoCongo

Le groupe ambitionne de construire un grand magasin de stockage en ville pour garder sa production dans l’attente des commandes. Il y a aussi le très mauvais état de la piste d’évacuation de la production. Les membres continuent de collecter des contributions pour réaliser progressivement ces infrastructures. Comme mesures de protection, le groupe exige aux charbonniers de travailler avec des chaussures fermées, et des cache-nez. A partir de 16 heures, tous les fours sont éteints, pour qu’il y n’ait pas de fumée pendant la nuit. Il est également interdit aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 15 ans d’accéder au site. La production est vendue sur l’axe routier Yaoundé Bertoua, et à des grossistes de Douala et à Yaoundé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Soumettre un article

Avez-vous des nouvelles à partager avec InfoCongo? Contribuer à cette carte en soumettant vos articles. Aider le monde d’entier a mieux comprendre l'impact de cette région importante en matière de l’environnement.

Trouver l'emplacement sur la carte

Trouver l'emplacement sur la carte

×

Find the location

Find

Result:

Latitude:
Longitude:

Finish geocoding