A Kinshasa, plus aucun objet en ivoire vendu au marché d’art

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language. Les parquets généraux de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo traquent les trafiquants d’ivoire du marché Bikeko de la Place […]

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Les parquets généraux de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo traquent les trafiquants d’ivoire du marché Bikeko de la Place Royale dans le centre d’affaires, depuis le début de l’anneée. Les assauts de mars, avril et mai 2017 ont permis la saisie d’une trentaine de kilos d’ivoire.

Les inspecteurs du Parquet Général de Kinshasa-Gombe, sur commission rogatoire du Parquet Général de Kinshasa-Matete, accompagnés des éléments de la Police nationale congolaise ont réalisé des descentes au marché Bikeko de la place Royale les 14 mars et 29 avril dernier.

Ces descentes, appuyées par WWF et TRAFFIC, avec les financements de l’Agence américaine pour le Développement International (USAID) au travers du Programme Régional pour l’Environnement en Afrique Centrale (CARPE) et du Gouvernement allemand par la facilité BENGO/BMZ, avaient pour objectif de faire appliquer les dispositions pertinentes de la Loi n°14/003 relative à la conservation de la nature du 11 février 2014, interdisant notamment le braconnage, la détention et la commercialisation des espèces intégralement protégées ainsi que leurs produits et sous-produits. C’est ainsi que sur base notamment de l’article 78 de la loi précitée, les parquets généraux se sont livrés à la chasse aux produits en ivoire vendus sur les étalages de ce marché

En dépit de l’illégalité de la vente de l’ivoire, certains marchés dont le plus célèbre reste celui de Bikeko, situé en plein centre-ville, juste non loin de l’hôtel du Gouvernement, exposent des objets en ivoire vendus publiquement.

En dates du 14 mars, du 29 avril et 22 mai 2017, les inspecteurs judiciaires accompagnés d’éléments de la police nationale sont descendus sur le marché Bikeko et ont saisi plus de 30 kg d’objets d’art en ivoire, les vendeurs ayant à cette occasion pris la fuite. Nike Free 2.0 Hombre A ce stade, quatre autres descentes ont été effectuées du jeudi 15 au samedi 18 mars et le 29 avril afin de dissuader les vendeurs d’ivoire récalcitrants. A la suite de ces opérations, un premier dossier judiciaire a été ouvert au Parquet Général de Kinshasa Matete sous le RMP 8117/PG-MAT/MY et un second dossier au Parquet Général de Kinshasa-Gombe sous le RAP 0320/KOI. Nike Pas Cher La procédure judiciaire suit son cours normal.

Pour le Directeur Général de l’Institut congolais pour la conservation de la Nature (ICCN), Dr Cosma WILUNGULA, « Cette saisie démontre la ferme volonté de l’autorité publique de faire appliquer la loi pour une protection effective des populations d’éléphant dans le pays.»

Le Directeur National de WWF, Jean-Claude MUHINDO, a déclaré : «Nous félicitons les autorités judiciaires et la Police Nationale pour cette nouvelle vague d’arrestations et espérons que de telles actions vont continuer. SF Giants Uniform Elles contribueront très certainement à la fermeture définitive du marché de l’ivoire non seulement dans la ville-province de Kinshasa mais également dans tout le pays.»

Pour madame Nancy SHABANI, présidente de Juristrale : « Les autorités congolaises devraient redoubler d’efforts pour stopper tout type de criminalité liée à la faune notamment en renforçant le contrôle sur certains sites, d’une part, et s’assurer que la Loi n°14/003 du 11 février 2014 relative à la conservation de la nature en RDC soit appliquée dans toute sa rigueur, d’autre part ». 2016 Air Max Pas Cher
Elle a terminé son propos par un remerciement à « l’USAID dont les fonds alloués au Projet de la Conservation des Ecosystèmes Forestiers de l’Afrique Centrale (CAFEC) permettent d’assurer le suivi de telles initiatives et d’en faciliter la réalisation ».

JURISTRALE -Juristes pour l’application et le renforcement de la loi dans le secteur de l’environnement -a été créé en 2010 en vue notamment de réagir en urgence à travers l’action de l’application de la loi faunique. Ray Lewis Ravens Jerseys Elle est la première ONG en RDC spécialisée dans l’application de la loi faunique.

Plusieurs saisies d’ivoire et des arrestations des trafiquants et courtiers sont recensées au niveau national. buty Asics Męskie Avec 590,8 kg d’ivoire saisis entre 2015 et 2016 et près d’une quinzaine de personnes arrêtées pour trafic d’ivoire durant la même période, des efforts certains se font sur le plan national. oakley pas cher Il en est de même du renforcement du cadre légal et du régime répressif des infractions contre la faune suite à la promulgation de la loi n°14/003 relative à la conservation de la nature du 11 février 2014. Nike Air Max 2017 Donna

Par ailleurs, il y a lieu de signaler l’élaboration et la mise en œuvre d’un Plan d’Action National pour l’Ivoire (PANI) depuis mars – avril 2015, lequel a notamment pour objectif de renforcer la lutte contre le braconnage des éléphants et le trafic illicite d’ivoire et d’autres spécimens d’éléphant en collaboration avec tous les acteurs concernés.

Il sied de rappeler que la Loi du 11 février 2014 sus-évoquée stipule en son article 78 : « Est punie d’une servitude pénale de un an à dix ans et d’une amende de cinq millions à vingt millions de francs congolais ou de l’une de ces peines seulement, toute personne qui tue, blesse, capture ou détient un spécimen d’une espèce de faune sauvage protégée, sauf cas de légitime défense ».

×

Submit a story

Do you have news to share from Congo? Contribute to this map by submitting your story. Help broaden the understanding of the global impact of this important region in the world.

Find location on map

Find location on map

×

Find the location

Find

Result:

Latitude:
Longitude:

Finish geocoding